L’Assouplissement Quantitatif et l’Inflation : Pourquoi les Banques Centrales sont dans une Impasse ? 💾💰📈💣

Finance & Économie | 0 commentaires

📈💾 Il y a quelque temps, lorsque je m’inquiĂ©tais de l’assouplissement quantitatif pratiquĂ© par les banques centrales, peu de personnes portaient une rĂ©elle attention Ă  mes propos.

Les inquiétudes réalisées

Depuis, toutes mes inquiĂ©tudes se sont rĂ©alisĂ©es. 😔

Une comprĂ©hension macro de l’Ă©conomie

Je n’ai ni de boule de cristal, ni de doctorat en Ă©conomie, mais j’ai plutĂŽt une comprĂ©hension macro de l’Ă©conomie et j’ai retenu les leçons d’histoire des Ă©conomies passĂ©es. 📚💡

L’histoire se rĂ©pĂšte

Comme j’ai l’habitude de dire, si tout le monde retenait les leçons d’histoire, on ne serait pas lĂ  Ă  faire les mĂȘmes erreurs et Ă  dire que l’histoire se rĂ©pĂšte encore et encore. 🔄

Assouplissement quantitatif : définition

Un petit rappel pour commencer, l’assouplissement quantitatif ou Quantitative Easing en anglais est une expression compliquĂ©e inventĂ©e pour cacher et ne pas dire ouvertement que les banques centrales interviennent sur les marchĂ©s financiers en achetant massivement des titres financiers auprĂšs des banques. 💰

Les raisons de l’assouplissement quantitatif

En achetant ces titres financiers, les banques centrales rachĂštent les dettes et injectent de l’argent frais dans le circuit Ă©conomique.

Pourquoi font-elles ça ? Pour stimuler l’Ă©conomie et favoriser la croissance, car la politique monĂ©taire basĂ©e sur les taux d’intĂ©rĂȘt ne sont plus efficaces. Les taux Ă©tant arrivĂ©s Ă  prĂšs de 0 % voire nĂ©gatifs ! đŸ’žđŸ’Œ

Argent magique

On appelle ça faire de l’impression monĂ©taire ou argent magique. ✹🔼

EfficacitĂ© de l’assouplissement quantitatif

Est-ce que cela a fonctionnĂ© ? Force est de constater que l’on n’a pas eu les rĂ©sultats escomptĂ©s. L’argent injectĂ©, au lieu d’entrer dans l’Ă©conomie dite rĂ©elle, a surtout servi Ă  faire gonfler artificiellement le cours des actions alors mĂȘme que la crise sanitaire est toujours d’actualitĂ©. đŸ€·â€â™€ïž

Inflation et conséquences

Pendant ce temps, avec le redĂ©marrage de l’industrie, l’offre est devenue supĂ©rieure Ă  la demande, ce qui a fait augmenter les prix. C’est l’inflation. 💾📈

L’impact sur les monnaies

Nos banques centrales nous ont maintes fois affirmĂ© que ce n’Ă©tait que provisoire (le temps que les machines de production soient opĂ©rationnelles Ă  100 % et que l’offre rĂ©ponde Ă  la demande) sauf qu’elles ont oubliĂ© de dire qu’elles avaient Ă©normĂ©ment imprimĂ© de l’argent faisant perdre considĂ©rablement de la valeur Ă  nos monnaies. 💾💰

Inflation et taux d’intĂ©rĂȘt

Les taux d’inflation ont continuĂ© Ă  augmenter et les cours de l’ensemble des monnaies baissent, aggravant l’inflation. 💾💾

Échec des banques centrales

👉 À ce stade, on peut dire que la mission de maintenir un taux d’inflation de 2 % par les banques centrales est un Ă©chec complet. L’objectif maintenant pour les banques centrales est de ne pas perdre le contrĂŽle de l’inflation, ou sinon nous allons subir des taux d’inflation record comme on le voit actuellement en Turquie dont le taux d’inflation est de 80 % !

L’augmentation des taux d’intĂ©rĂȘt

😹 Sauf que pour ne pas perdre le contrĂŽle, le seul moyen pour nos banques centrales est d’augmenter les taux d’intĂ©rĂȘt.

Inflation et taux d’intĂ©rĂȘt : un dilemme

💾 Sachant que l’inflation observĂ©e est de 10 % et que pour maintenir une inflation de 2 %, il faudrait un taux d’intĂ©rĂȘt Ă  8 %. Mais en faisant cela, les pays qui ont d’Ă©normes dettes comme la France verront leur dette publique exploser, remettant en cause l’Ă©quilibre Ă©conomique prĂ©caire de la zone euro.

Le grand dilemme des banques centrales

đŸ€” Les banques centrales se retrouvent devant un grand dilemme.

💾 Si elles augmentent les taux d’intĂ©rĂȘt, il y aura moins de prĂȘts, donc moins d’investissement et moins de consommation, donc moins de croissance.

😹 Si elles ne font rien, l’inflation continuera d’augmenter au risque de devenir incontrĂŽlable.

La pression sur les banques centrales

🙏 De plus, les banques centrales sont sous la pression des pays fortement endettĂ©s, car une augmentation des taux d’intĂ©rĂȘt signifie mĂ©caniquement une augmentation de la dette de ces pays qui devront alors se serrer la ceinture et gĂ©nĂ©rer des mouvements sociaux.

Des mesures à moitié efficaces

💰 Du coup, les banques centrales font les choses Ă  moitiĂ© : elles augmentent un petit peu les taux d’intĂ©rĂȘt et se remettent Ă  faire de l’assouplissement quantitatif. C’est ce qu’a annoncĂ©, par exemple, la Banque d’Angleterre le 28 septembre dernier.

La confiance dans la monnaie fiduciaire

💰 Vous avez dit monnaie fiduciaire ? Monnaie en laquelle on a confiance ?

Le passé nous rattrape

đŸ’„ Rien d’Ă©tonnant Ă  cela, car dans le passĂ©, c’est la solution qu’ont pratiquĂ© tous les gouvernants, quitte Ă  reporter le clash plus tard et faire un reset complet de l’Ă©conomie.

Voltaire et la monnaie papier

💬 Comme le disait Voltaire : « La monnaie papier finit toujours par retourner Ă  sa valeur intrinsĂšque, c’est-Ă -dire zĂ©ro ».