💰💻🕵️‍♂️🔎 Cryptomonnaies : les criminels qui blanchissent de l’argent se font attraper

Actualités | 0 commentaires

Le 3 aout 2016, un pirate informatique a profité d’une faille de sécurité sur la plateforme d’échange Bitfinex Limited afin de voler 119 754 bitcoins en faisant plus de 2 000 transactions illicites. Ces bitcoins ont été envoyés sur un portefeuille situé au Lichtenstein.

Aujourd’hui on apprend que le département de la justice américaine a pu récupérer 94 000 bitcoins, ce qui représente plus de 3,6 milliards de dollars américains.

Comment est-ce possible ?

La raison provient du sous-procureur général lui-même « les arrestations d’aujourd’hui et la plus grande saisie financière jamais réalisée par le département montrent que la cryptomonnaie n’est pas un refuge sûr pour les criminels (…) dans un effort futile pour maintenir l’anonymat numérique, les accusés ont blanchi des fonds volés à travers un labyrinthe de transactions de cryptomonnaie.

Grâce au travail méticuleux des forces de l’ordre, le ministère a une fois de plus montré comment il est possible de suivre l’argent, quelle que soit sa forme » Les criminels qui persistent à blanchir de l’argent avec les cryptomonnaies se font tôt ou tard attraper.

La technologie de la chaine de blocs est un livre ouvert et consultable par tout le monde. En utilisant les cryptomonnaies, les criminels laissent des traces qui sont indélébiles.

C’est ainsi que Chainalysis Inc. peut réaliser ses rapports en étudiant les échanges sur les réseaux et que le département américain a pu suivre l’argent et récupérer plus de 80 % des fonds.

Il faut rappeler que dans le dernier rapport de Chainalysis Inc., les transactions criminelles ne représentent que 0,15 % de toutes les transactions en cryptomonnaies réalisées en 2021.

La réponse est donc sans appel, les #cryptomonnaies ne peuvent pas servir à blanchir de l’argent !